Archives de l’auteur : Serge Trotel

Arrivée de l’Hermione à Dieppe

L’Hermione, réplique de la frégate de Lafayette est entrée dans le port de Dieppe, avec grâce et candeur, ce vendredi 10 mai 2019, peu après 15 heures.

Des chants marins ont ponctué son arrivée devant un public conquis qui s’était massé sur la jetée ouest peu avant le pont Colbert, dont les 130 ans seront fêtés dignement début juin, le 3 mats tira plusieurs coups de canon, rendant cette arrivée encore plus majestueuse .

L’ Auppd était bien sûr présente à ce grand rendez-vous, plusieurs bateaux de nos adhérents ayant escorté ce fabuleux voilier depuis la bouée de l’Ailly jusqu’à son entrée au port. Pendant son escale qui a duré jusqu’à lundi, l’Auppd  a tenu un stand où notre association a rencontré  beaucoup de passionnés de la mer et qui a permis quelques adhésions supplémentaires. Ce fut également l’occasion de rencontrer des personnalités du port de Dieppe, Mme Fouchault, directrice des activités portuaires, M. Lemaire, vice-président du syndicat mixte ports de Normandie, avec lesquels nous échangeâmes nos points de vue.

Un grand merci à tous les membres du bureau de l’AUPPD qui n’ont pas compté leur temps pour représenter notre association avec enthousiasme.

photos :

 

Nouvelle station de carburants : déjà des problèmes

Chers adhérents

je vous transmets ci-dessous les premières impressions d’Yves Montigny relatives à l’utilisation de la nouvelle station de carburants du port. N’hésitez pas à votre tour à nous faire parvenir vos témoignages afin que nous puissions remonter vos informations auprès du port de Dieppe.

« Messieurs,

Il m’a été donné hier, vendredi après-midi, de tester la nouvelle station de carburant du port de Dieppe, voilà les premières constatations :

  • Les pontons sont neufs avec suffisamment de taquets d’amarrage mais pas assez de cordages fixes. Une bordure en caoutchouc évite l’utilisation de pare-battage.
  • Le système de carte bancaire est performant (normal puisque neuf).
  • La distribution du carburant est très lente, débit inférieur aux pompes voitures.
  • La pompe s’arrête à 200 € soit pour du GO, 134 litres.

J’imagine un gros croiseur qui prend 1000 ou 1500 litres, le temps de remplissage est dissuasif et à savoir s’il peut mettre sa carte plusieurs fois pour avoir la quantité nécessaire.

  • Le pistolet ne possède pas de blocage en fonctionnement et bonjour les crampes de la main et le dos courbé.
  • Le prix du GO était de 148.5 € le litre ce qui est raisonnable.

Conclusion : le cahier des charges n’a pas tenu compte des besoins réels en terme de débit et de quantité à distribuer, il est urgent de modifier ces deux derniers points.

Ce message pour envoi par le président,  au syndicat mixte, à la capitainerie et aux usagers pour informations.

Bonne journée »

Compte rendu de la réunion de bureau du 12/04/2019

Cher(e)s adhérent(e)s

vous trouverez en pièce jointe le compte-rendu de la dernière réunion de bureau qui s’est tenue le 12 avril 2019, et au cours de laquelle, ont été désignés les membres composant le nouveau conseil d’administration de l’Auppd.

Notez bien que notre association participera à l’accueil du voilier l’Hermione et tiendra un stand quai des Indes les 10/11/12 mai. Venez nombreux.PV REUNION BUREAU DU 20190412

Assemblée Générale 2019

Madame, Monsieur, chers adhérents,
Vous êtes conviés à participer à l’assemblée générale annuelle de votre association, le dimanche 17 mars 2019 à 10 heures 30, salle Ango (Office du tourisme), avec l’ordre du jour suivant :
 Assemblée extraordinaire 1.Modification des statuts
 Assemblée ordinaire
1. Rapports moral du Président et financier du Trésorier,
2. Renouvellement partiel du Conseil d’administration,
3. Actions nationales menées avec la FNPP (fédération des pêcheurs plaisanciers) à laquelle l’AUPPD adhère.
4. Prévisions d’actions 2019 de notre association
5. La parole donnée à la direction SMPD
5. Questions diverses.
Nous comptons sur votre présence et votre soutien, ne restez pas isolés, associés à une fédération forte, au plan national et départemental, votre voix comptera pour la défense de vos intérêts.
Faite nous parvenir vos questions à L’AUPPD soit par courrier ou Mail.
Pour faciliter les enregistrements, soyez aimable de venir à la réunion avec votre bulletin d’inscription déjà rempli. En nous communiquant une adresse mail, vous permettrez aussi à l’association de vous tenir informés en temps réel, des évolutions de la réglementation et de la vie du port.

CONVOC_AG_2019

Rappel sur les signaux d’accès Au port

Lors d’une récente  sortie en mer avec un ami, et alors que nous nous apprêtions à rentrer au port, nous fûmes témoin d’une conversation surréaliste entre plusieurs plaisanciers, qui eux aussi rentraient au port, et la Capitainerie. A bord de ces bateaux, les plaisanciers ne connaissaient manifestement pas les règles élémentaires des signaux de trafic portuaire puisqu’ils demandèrent  à l’agent de la Capitainerie s’ils pouvaient rentrer alors que les feux étaient tous au rouge !! Heureusement qu’ils trouvèrent un interlocuteur aimable et prévenant qui prît du temps pour leur expliquer le fonctionnement de ces feux. Pour information , nous rappelons que l’accès à la Vigie pour l’entrée et la sortie du port n’est plus disponible depuis le 13 octobre 2018 et que, par voie de conséquence, il appartient au plaisancier de gérer ses accès au port personnellement  et donc de connaître ces règles élémentaires.

Quelques documents ou liens utiles :

signaux

http://www.portdedieppe.fr/IMG/pdf/depliant_plaisance_2016.pdf

 

Solution de ravitaillement pendant la période des travaux de la station

Le SMPD nous fait part qu’il mettra à la disposition des plaisanciers une solution collective de ravitaillement, pour ceux qui le souhaitent, pendant la durée des travaux de rénovation de la station service de carburant, lesquels s’étaleront sur les mois de janvier et février.

Les modalités de cette mesure nous seront détaillées prochainement.

l’AUPPD se félicite de cette initiative.

 

 

les plaisanciers : les dindons de la farce !

Voici le texte repris stricto sensu publié par la FNPP sur la réglementation de la pêche au bar :

Notre fédération mène, depuis plusieurs années un combat acharné pour défendre nos droits de pêche tant au niveau national qu’européen. La limitation des prises pour les espèces en difficulté s’appuyant sur les seuls quotas journaliers a conduit aux impasses actuelles. Conscients de cette situation, nous avons proposé, avec d’autres fédérations représentatives, la mise en place de quotas mensuels et d’outils de déclaration préalable des prises pour les espèces en difficulté. Cette approche, plus adaptée à notre activité, présenterait aussi l’avantage d’évaluer sans ambiguïté le niveau de prélèvement de la pêche de loisir des espèces menacées, de lutter plus efficacement contre le braconnage et d’enrayer les récessions actuellement constatées sur nos activités.

 

Nous avions proposé, dans le cadre de l’EAA, une limitation journalière de 3 bars par jour sur l’ensemble du littoral en attendant la mise en place d’un quota mensuel plus adapté. La Commission européenne, sourde à tous nos propos et s’appuyant sur des modélisations de plus en plus fantaisistes, s’est obstinée à reconduire les limitations actuellement en vigueur en s’appuyant sur l’existence fallacieuse de deux stocks :  1 bar par jour pendant 7 mois au Nord du 48e et 3 bars par jour au Sud du 48e.

 

Les mesures spécifiques à la préservation de la ressource semblent étrangement absentes. Le repos biologique et la protection des zones de reproduction sont pourtant des éléments indispensables au bon équilibre des espèces. Personne ne peut ignorer que le mauvais état du stock actuel est essentiellement dû aux massacres perpétrés sur les frayères pendant de longues années. Nous serons avec les consommateurs sur les lieux de vente pour les inviter à ne pas acheter de bar sauvage de janvier à mars. Dans cet esprit, nous avons déjà écrit à toutes les Grandes Surfaces pour les inciter à ne pas commercialiser ce poisson durant cette période.

 

De telles décisions sont en totale incohérence avec le plan pluriannuel porté par Alain Cadec qui nous semble à la fois plus équilibré et plus cohérent. On nage en plein de désordre et le Ministre français chargé de la pêche n’y est pas étranger. Nous prenons acte de son manque d’équité et de considération à l’encontre des pêcheurs plaisanciers qui sauront, à n’en pas douter, le lui rappeler lors des prochaines élections. Nous n’avons peut-être pas le pouvoir de nuisance des pêcheurs professionnels mais nous sommes des millions à voter ! Le temps est peut-être aussi venu de sortir nos gilets et de manifester notre colère face à des décisions aussi injustes sur le plan social qu’absurdes et dommageables d’un strict point de vue économique !

Par votre manque de considération des problématiques liées à la pêche de loisir, Monsieur le Ministre, vous êtes en train de massacrer une activité qui concerne près de 3 millions de pêcheurs de loisir en mer et qui représente un poids économique de près de 3 milliards d’euros. Devant votre apparente incapacité à appréhender nos difficultés, nous en appelons à l’arbitrage du Premier ministre pour qu’il intervienne sur ce dossier avant qu’il ne soit trop tard !

Nous ne pouvons qu’approuver cette déclaration de notre fédération et agir  autant que faire se peut pour lutter contre cette mesure injuste.