Archives de catégorie : Non classé

l’AUPPD et le CPP76 en action

Des nouvelles du CPP76 qui regroupe désormais huit associations de plaisanciers de Seine-Maritime dont l’AUPPD. Ce Comité pêche-plaisance compte parmi ses membres le président Yves Montigny qui en est le secrétaire-trésorier et Jean-Luc Rechsteiner, le secrétaire de l’AUPPD.

Nouvellement arrivé dans le paysage de la pêche maritime de plaisance, le Comité Pêche Plaisance 76, maintenant rejoint par huit associations du littoral de la Côte d’Albâtre, s’active sur le terrain. Pour sa deuxième réunion de travail, qui s’est déroulée à Fécamp, le menu était copieux.
Si le Comité départemental a connu quelques difficultés pour prendre son envol, on est maintenant en droit de penser qu’il est enfin sur les bons rails. Depuis son élection à la présidence au printemps, le président Daniel Thomas n’a cessé de multiplier les rendez-vous pour nouer les contacts.
Samedi matin, devant les huit représentants des associations affiliées regroupant désormais plus de 500 adhérents, Yves Montigny, le secrétaire et trésorier, a commencé par faire état de l’étude tarifaire des locations de poste d’amarrage de la plaisance en Seine-Maritime (port en eau profonde, port recevant des visiteurs, poste à carburant, variété et unité dans les tailles des emplacements).
Dieppe, Le Havre, Fécamp et Saint-Valéry-en-Caux présentent des similitudes avec accès direct à la mer (sauf Saint-Valéry). Les tarifs de location à Dieppe, où sont inclus l’eau, l’électricité, les douches et un parking payant, sont supérieurs de 8% à ceux du Havre et de 2,3% à Fécamp. Au Havre, il est prévu, en 2018, un dispositif de fourniture d’eau et d’électricité permettant la prise en compte de la consommation réelle. En revanche, il n’y a pas de parking. Seuls les possesseurs de contrat annuel bénéficient toutefois d’un hivernage gratuit de deux mois sur la zone technique.
Les tarifs « visiteurs » sont très proches entre Le Havre et Dieppe (33 et 35 €).
Plus difficile pour s’y retrouver dans la manutention entre le poids ou la taille du bateau.

Installations carburant

Seuls les ports de Dieppe, Le Havre et Fécamp disposent d’une installation de distribution permanente. Les tarifs, établis sur la moyenne des stations terrestres, sont supérieurs de 6 à  8 centimes aux tarifs des grandes surfaces. Les équipements restent toutefois fragiles face aux conditions d’utilisation et au faible débit. Il sera peut-être difficile de pérenniser les postes face à l’entretien coûteux. A Dieppe, la DSP se terminera l’an prochain et ne sera pas renouvelée par le fournisseur actuel.

CLUPP

Il est existe au Havre et Saint-Valéry-en-Caux un Clupp (Comité local des usagers permanents du port) qui permet de faire le lien entre les usagers et le délégataire pour remonter les informations et parer au plus vite aux problèmes récurrents ou inopinés.  Les relations sont excellentes au Havre. A Dieppe, c’est un Clupipp (Comité local des usagers permanents des installations portuaires de plaisance). Ces comités sont inscrits dans la législation et créés par le gestionnaire du port. Chaque usager peut s’inscrire gratuitement et a un rôle consultatif et de défense des usagers.

Centre d’initiation pêche

Le souhait fédéral de vulgariser des centres ou journées d’initiation de pêche pourrait être intéressant mais parait toutefois difficile à mettre en place pour former les jeunes sans s’apparenter à de la garderie. La responsabilité à terre et en mer est lourde. Des ateliers d’information pour néophytes semblent plus adaptés.
L’idée d’une mutualisation d’achats groupés de matériels nautiques au sein du comité ne semble pas retenir un avis favorable.

Livre blanc fédéral

Daniel Thomas a rappelé les principaux sujets abordés lors du Congrès fédéral, notamment l’élaboration d’un « Livre blanc » pour servir de base à la nouvelle réglementation du ministère de la mer. D’autres points ont aussi été soulevés comme la demande d’un quota de 20 bars par mois en saison, l’égalité de pêche entre le Nord et le Sud du 48e parallèle, la demande de possibilité de conduite accompagnée d’un bateau pour un non titulaire de permis, le rappel d’obtention du CRR (certificat de radio restreinte) au-delà de 12 milles, le changement de réglementation du guindeaux (qui ne peut se faire qu’en conseil des ministres), la demande de retour de portance de 2 filets si les deux propriétaires sont à bord, la protestation de vente du bar en période de frai…

Projet création d‘un guide des bonnes pratiques

Une réflexion doit être menée pour établir un guide avec des contenus de la fédération et de la réglementation sur la pêche, la sécurité en mer, les bonnes pratiques avec une couverture au nom du comité dans laquelle on trouverait les coordonnées des associations et leurs activités. Ce guide, distribué aux instances locales, départementales et dans les lieux publics, servirait de carte de visite pour notre comité qui manque encore d’identité.

Site internet

Alexandre Pesquet a démarré notre site www.cpp76.fr  qui est très bien conçu. Il y incorpore les informations fédérales et locales ou associatives, chaque association doit informer ses adhérents de la parution d’un nouvel article sur le site par courriel par exemple. Chaque association peut également faire paraître des informations sous le contrôle du webmaster.
Il serait souhaitable que des liens soient créés entre le site du comité et les sites des associations adhérentes.
Le site de la fédération répertorie les associations du comité et le comité lui-même, avec les personnes responsables, depuis peu de temps.

Questions Diverses

–          Patrick GOBBÉ propose de récupérer vos photos de pêches miraculeuses et autres événements, les pêcheurs en bateau doivent porter le gilet pour la parution dans Pêche Plaisance.
–          Pour les déductions fiscales des inscriptions aux associations ou et fédérations, ces dernières doivent être déclarées d’intérêt public pour le fisc, la notion de protection de l’environnement inscrite dans les statuts. La valeur déclarée des cadeaux aux adhérents ne doit pas dépasser 13 euros/an.
–          Comité de façade : Patrick GOBBÉ (suppléant Jean Le Monze) et Daniel THOMAS (suppléant Gérard LEFRANCOIS) représenteront le comité au Comité de façade.

Après l’assemblée générale

Voici le compte-rendu de notre assemblée générale du 25 mars 2017.

Bonne lecture

 

 

A.U.P.P.D
Association des Usagers du Port de Plaisance de Dieppe
SMPD 24, quai du carénage 76200 DIEPPE

ASSEMBLEE GENERALE ORDINAIRE DU 25 MARS 2017

Mesdames, Messieurs les adhérents, chers amis. Merci à tous de nous accompagner dans notre assemblée générale ordinaire, pour les pouvoirs que vous nous avez fait parvenir et votre participation à la vie de notre association.
Pour délibérer valablement, un quart des membres doit être présent ou représenté. Nous sommes actuellement 45 inscrits et représentés par des pouvoirs à l’assemblée, l’effectif à la fin de l’année 2016 était de cinquante adhérents. D’autres inscriptions nous parviendrons dans les jours prochains.

Nous sommes honorés de la présence de :
Madame FOUCHAULT, directrice du syndicat mixte,
Monsieur LEMAIRE, vice-président du SMPD,
Monsieur BROCQUET, commandant du port,
Monsieur LAMBERT, maître de port,
Monsieur LECANU, adjoint au maire de Dieppe,
Monsieur PATRIX, conseiller aux affaires maritimes de la ville de Dieppe, Monsieur BROUARD, patron de la SNSM,

La presse régionale, Les informations dieppoises,
Et toute personne non citée par absence d’information ou de présentation. Merci au SMPD pour la mise à disposition de la salle Ango et de ses utilités.

Rappel de l’ordre du jour de l’assemblée générale :

  1. Rapports moral du Président et financier du trésorier,
  2. Renouvellement partiel du conseil d’administration,
  3. Actions nationales menées par la FNPPSF et le CPP76, auxquels nous appartenons,
  4. Prévisions d’activité 2017 pour notre association,
  5. Questions diverses,
  6. La parole est donnée à la Direction du SMPD,
  7. Remise des prix des journées de pêche,
                                            _______________
    

PROPOS DU PRESIDENT

Votre conseil s’est réuni à sept reprises durant la dernière période soit tous les deux mois environ ; Merci encore à toute l’équipe, bénévole, faut-il le rappeler.
Organisation de deux sorties pêche, 19 juin et 30 octobre,
Participation au tour de France à la voile avec un stand de présentation de l’association et de la fédération, participation également avec la ville de Dieppe à la création d’une chartre associative, au

1

AG_20170325.docx

comité de dragage du syndicat mixte, à la commission sécurité des éoliennes ainsi qu’au débat public. Lors des élections du bureau du CLUPIPP, trois membres de l’association, Jean-Pierre CONTIN, Dominique GUILLEMETTE et Martial TRAMBLAY ont été élus. Votre association a participé activement à la création du comité CPP76 qui regroupe actuellement sept associations de plaisanciers de la Seine maritime, affiliées à la FNPPSF, d’autres associations vont nous rejoindre après leur assemblée générale.

Nous avons mis en place une veille informative qui nous permet de diffuser les informations maritimes et portuaires à nos adhérents par courriel et avec notre site internet www.auppd.com. Dans ce cadre, nous remercions le commandement du port pour les informations mises à notre disposition et que nous relayons aux adhérents.

Durant la période écoulée, nous avons adressé principalement deux courriers à la direction du SMPD pour aborder les sujets suivants :

  •  La disponibilité de la grue de la zone technique pour respecter les horaires de manutention,
  •  Le lavage des moules dans le bassin Ango,
  •  La vitesse excessive de tous types de bateau, dans les bassins Ango et de Paris,
  •  La distribution de carburant qui reste aléatoire et le niveau de délabrement de l’installation,
  •  La propreté des bassins et surtout le bassin de Paris, du plan d’eau et des pontons,
  •  L’utilisation du parking minute avec des durées normalement limitées et peu respectées,
  •  La mise en conformité des équipements de sécurité,
  •  L’accès aux pontons par les usagers des promenades en mer et autres visiteurs,
  •  L’affichage, la propreté des sanitaires en période estivale etc.
  •  Les tarifs partenariat des ports voisins,
  •  Les tarifs de la zone technique,
  •  A la fin de l’année dernière, indisponibilité du personnel au port à sec,
  •  Ces derniers jours, re-problème de carburant pendant trois semaines, au moins.
  •  Intervention également pour tenter de limiter l’augmentation des tarifs de location, 1.5 % au lieu de 2 %, c’est peu mais la même chose chaque année nous permettrait d’être au niveau départemental.
    On a pu constater et apprécier que nos demandes dans la majorité des cas font l’objet d’une réponse et sont généralement suivies d’effet.
    Je pense que ces sujets seront abordés lors des questions et de la prise de parole de la direction.Le Président MORIN a répondu à quelques-unes de nos interrogations relatives au regroupement des ports normands, le parc éolien Dieppe Le Tréport suscite également des questions, sans décision, pas de travaux associés à cette activité sur le port, la refonte du bassin Ango reste en suspens, la station

2

AG_20170325.docx

de carburant aussi. Le port à sec se remplit progressivement, c’est un élément très important de par son originalité, dans la forme de radoub, sa technologie, sa capacité. Qu’en pensent les utilisateurs ? L’environnement de ce port à sec, soit les bâtiments destinés à recevoir des commerces, hôtels ou hébergements, qu’en est-il aujourd’hui ? Rien ne semble bouger, qui a les cartes en main, la commune ou le SMPD ?

Rappel de l’objectif de l’association résumé en une phrase : défendre et représenter ses adhérents pour leur permettre de vivre leur loisir, souvent couteux, avec le minimum de contrainte. Y est-on parvenu ? En tous cas, nous continuerons d’essayer si vous nous y encouragez, ce que vous faites par votre présence.

RAPPORT FINANCIER DU TRESORIER

La parole est donnée à Patrick MARCASSIN, qui va nous présenter un état de nos finances à la fin de l’exercice écoulé.

Bilan financier de l’exercice,

Pas de question sur les comptes, approbation des comptes par l’assemblée, à l’unanimité. Merci à Patrick pour son excellent travail.

APPEL A CANDIDATURE POUR NOTRE CONSEIL D’ADMINISTRATION

Sont sortants du conseil cette année, (renouvellement annuel du tiers des administrateurs) Jean-Luc RECHSTEINER, Martial TRAMBLAY et Yves MONTIGNY.

Qui veut rejoindre le conseil d’administration soit en remplacement des sortants soit pour étoffer le bureau ? Il serait souhaitable que le port à sec y soit représenté. En cas de réélection du président, faute de volontaires, ce dernier évoque son retrait de la direction de l’association en fin de mandat. Place aux jeunes et aux bonnes volontés.

Rappel de la constitution du conseil actuel :
Président, Yves MONTIGNY,
Vice-président, Jean-François REFEUIL, Trésorier, Patrick MARCASSIN,
Trésorier adjoint, Jean-Pierre CONTIN, Secrétaire, Jean-Luc RECHSTEINER, Secrétaire adjoint, Dominique GUILLEMETTE, Daniel BLED, membre,

Martial TRAMBLAY, membre,

Lors de la prochaine réunion du vendredi 21 avril 2017, à 17 heures salle du premier étage, nous procéderons à l’élection du nouveau bureau.

Messieurs Michel DELACOUDRE et Philippe SAJOT nous rejoignent au sein du conseil.

3

AG_20170325.docx

ACTIONS DE LA FEDERATION ET DU COMITE CPP76

Le comité CPP76 regroupe sept associations départementales, dans l’attente d’autres affiliations, soit environ 500 adhérents à la fédération.

Les actions menées par ce comité portent actuellement sur une étude comparative des couts de location et de prestation dans les différents bassins du département, sur les équipements associés à ces couts de location, la défense des usagers poursuivis pour l’usage de guindeaux considérés comme treuils remonte casiers ou filet, l’ineptie consistant à interdire la pêche du bar entre le premier janvier et le premier juillet uniquement pour la zone située au-delà du 48° parallèle mais en acceptant la prise de poisson de taille inférieure par les professionnels dans la période de reproduction.

La fédération intervient également pour faire respecter les zones littorales utilisées à des fins privées pour les parcs d’élevage en interdisant les accès aux pécheurs à pieds et promeneurs.

La fédération œuvre également pour le maintien de la biodiversité, la sécurité et le respect de la mer et de son environnement.

La FNPPSF adhère à la confédération du nautisme et de la plaisance qui représente 9 millions de plaisanciers, 5000 entreprises, 50 000 salariés, 570 ports de plaisance maritimes et fluviaux et 5 milliards de CA.

LES PRÉVISIONS POUR NOTRE ASSOCIATION EN 2017 :

Information et rafraichissement sur le programme du permis hauturier,
Fin juin, course du Figaro avec stand et accompagnement des voiliers autour des régates. Nous prévoyons deux sorties pêche, en mai et septembre,
Une séance sécurité avec la SNSM,
La visite des installations,

Voilà les principales actions que nous allons développer cette année, sans compter la participation à toutes les réunions relatives à la mer, au nautisme et à l’environnement. Les actions au fil de l’eau et celles que vous jugerez utiles de mener, soyez des acteurs de votre association.

Nous procéderons à la remise des prix aux participants des journées pêche après les commentaires de la direction du SMPD et les questions et réponses.

LES COMMENTAIRES DE LA DIRECTION ET QUESTIONS DIVERSES :

Le vice-président du SMPD, Jean-Christophe Lemaire, a le premier pris la parole parmi les invités. Il a assuré que l’activité plaisance est essentielle pour le port, et qu’il croyait à l’échange et à la concertation. Pour lui, la dimension touristique du nautisme est importante. Il a rappelé les importants investissements passés et à venir avant de rappeler que la fusion des « ports normands associés », un temps évoquée, n’est plus à l’ordre du jour du président Morin, également président de la région Normandie, qui privilégie rapprochement et mise en commun des moyens. Il a expliqué que la station- service de la plaisance est en délégation de service public jusqu’à la fin 2017 et que le SMPD étudie déjà des aménagements et un cahier des charges de nature à satisfaire les propriétaires.

Parmi les projets évoqués, la remise en état de l’atténuateur de houle avec l’implantation de nouveaux pieux, la poursuite du renouvellement des pontons, l’acquisition d’une grue supplémentaire d’occasion. Il parlera aussi du brise-lames de la jetée ouest ou encore de l’aménagement urbain autour de la zone du port à sec avec commerces, shipchandlers et hôtellerie orientée vers la plaisance.

4

AG_20170325.docx

Parmi les doléances ou questions posées à Marie-Dominique Foucault, la directrice du syndicat mixte, l’accès des pontons aux handicapés (difficile en raison de l’important marnage dieppois, l’absence d’eau et d’électricité à quelques reprises pour le retour de locataires au ponton du port-à-sec à l’automne (170 des 292 places sont actuellement occupées), de l’extension du ponton d’attente. La directrice évoquera aussi le grand projet d’extension du port vers les graves de mer (20 à 25 millions d’euros) pour faire de la place aux bateaux de servitude de l’éolien offshore, toujours en discussion mais toujours pas acté et évidemment du pont tournant Colbert en cours d’inscription aux Monuments historiques. Sa restauration prendra environ trois mois pour une dépense de 10 à 12 millions d’euros et pendant cette période il restera fermé à la circulation urbaine. Le pont Ango, lui aussi, fera l’objet de travaux en mai-juin, notamment le remplacement du revêtement. La jetée ouest qui a souffert des tempêtes est toujours fermée : « Nous avons un problème de fondations de l’estacade qui doit être résolu avant la réparation de la jetée elle-même » a expliqué Jean-Christophe Lemaire.

Parmi les questions posées, celle de l’abus d’occupation du parking-minute, limitée à une heure et demie en saison, et notamment par les plongeurs qui débarquent leur matériel. La directrice a évoqué le délicat problème d’une petite grue-potence qui servirait aussi aux plaisanciers mais se pose le problème de son maniement. La question du nettoyage des sanitaires en été le dimanche a été posée et quelques propriétaires ont évoqué l’arrêt de l’ascenseur à bateaux du port à sec en cas de gel.

Enfin, le maître de port Pascal Lambert a annoncé le prochain changement des badges d’accès aux parkings et pontons, avec un nouveau système du parking-minute qui pourra contrôler le temps d’arrêt des véhicules, avec sanctions à la clé.

REMISE DES PRIX DES SORTIES PECHE :

CLASSEMENT

NOM

PRENOM

BATEAU

POIDS

CORRIGES

1

CONTIN

Jean-Pierre

VIVAL

15,975

2

PETIT

Michel

BONDARD

12,740

3

MONTIGNY

Yves

L’ARQUES

9,925

4

BLED

Daniel

PEYRAC

7,875

5

PANEL

Yvon

BONDARD

7,560

6

BODENES

Pascal

SENEDOB

7,510

7

TRAMBLAY

Martial

JEAMAR

7,045

8

MARCASSIN

Patrick

BARRACUDA4

6,235

9

RECHSTEINER

Jean-Luc

BONDARD/JEAMAR

3.295

10

REFEUIL

Jean-François

JORDAN

2.075

5

AG_20170325.docx

ANNEXES

PRODUITS

COTISATIONS 2016 INTERET LIVRET Versement sur livret FNPPSF

PECHE FANNION

TOTAL DES PRODUITS

DEPENSES

SITE INTERNET MATERIEL (autocollant, ) ASSURANCE MACIF FRAIS REUNION
DIVERS (parties de pêche) FNPPSF
CPP76
SECRETARIAT
DON SNSM
Virement Banque / Livret

TOTAL DEPENSES

BILAN

EXERCICE 2016 COMPTE D’EXPLOITATION

848.00 € 5.61 €

465.00 € 100.00 € 260.00 €

1 678.61 €

59.90 €

72.00 € 113.32 € 138.26 € 289.93 € 462.00 € 104.00 €

83.28 €

60.00 € 250.00 €

1 632.69 €

45.92 €

6

AG_20170325.docx

BILAN 2016

ACTIF

MONTANT

PASSIF

MONTANT

DISPONIBILITES

CREDIT MUTUEL LIVRETEPARGNE CAISSE

573.80 € 723.94 € 15.31 €

REPORT BANQUE REPORT LIVRET REPORT CAISSE BILAN 2016

Caisse / Livret

527.88 € 718.33 € 15.31 € 45.92 € 5.61 €

1 313.05 €

1 313.05 €

TOTAL ACTIF

1 313.05 €

TOTAL PASSIF

1 313.05 €

7

AG_20170325.docx

o-o-o-o-o

Assemblée annuelle de l’AUPPD le samedi 25 mars

Chers adhérents,

vous êtes conviés à participer à l’assemblée générale annuelle de l’association des usagers du port de plaisance de Dieppe, l’AUPPD. Elle aura lieu le samedi 25 mars 2017 à 17 heures, salle Ango, au dessus de l’office du tourisme de Dieppe.

Il y sera question notamment de notre affiliation à la FNPP, fédération nationale des pêcheurs plaisanciers, et de la mise en route du comité départemental le CPP 76 qui regroupe les associations de plaisanciers du département.

Vous pouvez dès maintenant télécharger le bulletin d’adhésion-renouvellement sur ce site et le remplir avant la réunion, pour fluidifier les adhésions le jour de l’AG. La cotation de 30 euros comprend l’adhésion AUPPD, mais aussi celle à la FNPP (avec 4 revues par an) et celle au comité 76.

Ces bulletins seront comme chaque année agrafés sous plastique sur les bateaux dans les bassins Ango, Duquesne et de Paris le vendredi 10 mars. En revanche, et pour des raisons évidentes, il ne nous est pas possible de pratiquer de la même façon au port à sec.

A bientôt.

 

Ce qu’on voit sur le site d’Agrimer

Voilà ci-dessous que vous pourrez découvrir sur le site Agrimer : une information scandaleuse émanant d’un service public dépendant du Ministère. Nous demandons le retrait immédiat de cette publication qui constitue une véritable incitation à la vente des produits pendant les périodes de reproduction en complète contradiction avec les réglementations et les recommandations européennes !
Communiqué FNPPSF
__FEDERATION NATIONALE DES PECHEURS PLAISANCIERS ET SPORTIFS DE FRAN
BP14 29393 Quimperlé cedex Tél : 02 98 35 02 81 Mail : fnppsf@wanadoo.fr Site : www.fnp
< Accueil >
001

Le bar interdit de pêche est en promo !

< Accueil > Ventes promotionnelles de bars en période de frai !

Voilà ce que l’on trouve en février sur les étals de certaines grandes surfaces. Les prises accidentelles effectuées par les pêcheurs professionnels sont-elles si importantes au point de faire l’objet de ventes promotionnelles ! De qui se moque-t-on ? Que font les autorités de contrôle en place pourtant très présentes sur le secteur ? Tout cela est inacceptable ! Nous transmettons sine die ces photos à la commission des pêches à Bruxelles pour analyse et suite à donner…

Communiqué FNPPSF image001

Des nouvelles du port dans « Paris-Normandie »

Port. Le syndicat mixte du port dresse un bilan satisfaisant de l’année 2016 et projette de nombreux investissements avec la Région.

Voici l’article paru dans le journal Paris-Normandie à propos des résultats obtenus par le syndicat mixte du port de Dieppe en 2016…

20170126_114730Le port de Dieppe a fait d’une pierre deux coups, jeudi, pour la visite de son président, Hervé Morin, également à la tête de la Région Normandie : d’une part le syndicat mixte chargé de sa gestion tient son comité syndical. D’autre part il présente ses vœux au personnel, aux collaborateurs et partenaires du port, par la voix de son président.

Dans un premier temps, en présence notamment de Marie-Dominique Fouchault, directrice générale des services, de Jean-Jacques Brument, président de l’agglomération Dieppe-Maritime et de Sébastien Jumel, maire de Dieppe, Hervé Morin assure que la fusion juridique entre les ports gérés par la Région n’est pas d’actualité. Les sites de Dieppe, Caen-Ouistreham et Cherbourg garderont donc leur autonomie. Cependant, le président précise : « La fusion, nous la faisons sur une approche pragmatique, qui permet de faire des économies. »
Travailler ensemble
Elle passe par des mutualisations de services et des groupements de commandes. La fourniture de matériels informatique et l’organisation du dragage en font partie. Elles peuvent aussi associer des ports départementaux, comme Le Tréport ou Fécamp.
« Pour ce qui nous concerne, la question du Transmanche est évidemment centrale. Dans son « irrigabilité » », insiste le maire de Dieppe. Les gestionnaires du port se disent très satisfaits de l’activité de cette liaison : « L’année 2016 confirme le dynamisme du port et la très bonne fréquentation de la ligne Dieppe-Newhaven avec 396 693 passagers, 134 112 voitures, 15 914 véhicules de tourisme et 49 008 camions. »
Concernant le fret, entre les cargos et les rotations en ferry, « les résultats sont là. Pour la deuxième année consécutive, le port franchit la barre des deux millions de tonnes de marchandises traitées. L’activité commerce maritime a généré au total 494 666 t : 287 493 t de graves de mer dans l’avant-port et 206 013 t de trafics import/export réalisés dans le bassin de commerce (+7,6 %). »
La charge de travail des grutiers constitue aussi un bon étalon de mesure : « Le tonnage de marchandises ayant fait l’objet de prestations de grutage (141 406 t) augmente de 25,29 %. » La direction se félicite aussi du dynamisme de la pêche : « L’activité de la criée totalise 852 t de poissons et 1 807 tonnes de coquilles Saint-Jacques. 124 navires de pêche ont été levés sur la zone technique. »
La plaisance apparaît en légère baisse : « Le nombre de plaisanciers ayant fait escale au port de Dieppe est de 1 945 bateaux visiteurs et 8 654 nuitées. » 2 031 bateaux au total et 400 nuitées supplémentaires avaient été enregistrés en 2015. En revanche, les recettes d’exploitation de la plaisance (963 000 €) sont en hausse de 15 % grâce à une innovation : « Le port à sec a pour sa première année de fonctionnement intégré 156 navires. »
60 M€ jusqu’en 2020
Éolien en mer. « J’approuve le projet de poursuite des études pour l’implantation de la base de maintenance dans l’avant-port » indique Sébastien Jumel, faisant référence au projet de parc éolien offshore. Le maire confirme néanmoins ses « réserves au sujet de l’implantation de ce parc au large du Tréport ». Hervé Morin souligne que ce projet prévoit « un investissement de 30 M€ de la Région sur Dieppe. » Cette base de maintenance pourra recevoir trois navires de 220 tonnes. Elle table sur 1 000 m² de hangars, 900 m² de bureau et 850 m² d’espace de stockage extérieur. EMDT (Éoliennes en mer Dieppe/Le Tréport) opterait donc pour une installation près de la plateforme des graves de mer et du quai Gaston-Lalitte.
Commerce et transmanche. Le port prévoit plus de 60 M€ d’investissements jusqu’en 2020. 15 M€ sont engagés en 2017. 8,20 M€ de crédits nouveaux sont prévus au titre du Commerce/Transmanche. Cette somme englobe la sécurisation du site Transmanche, la construction d’un hangar quai de Norvège pour les trafics vracs, l’acquisition d’une nouvelle grue mobile 120 t, la démolition du hangar Scandinavie bassin de Paris et la réfection du terre-plein. Des études relatives aux aménagements utiles pour l’accueil des navires de maintenance qui interviendront sur les parcs éoliens marins en font aussi partie.
Pêche. 2,28 M€ de crédits nouveaux sont prévus pour la pêche. Les investissements concernent les travaux de reprise de l’élévateur à bateaux à 400 t, la mise en place de bornes d’avitaillement quai du Tonkin, la rénovation des cases à marée, la mise en service d’un nouveau logiciel de vente à la criée, l’acquisition et le renouvellement d’outillages. « On va pouvoir avoir des bateaux neufs avec des droits de pêche », promet aussi Hervé Morin.
Plaisance. 1,69 M€ de crédits nouveaux sont prévus pour la plaisance. Ils concernent les travaux sur l’atténuateur de houle et le remplacement des pieux, le renouvellement de pontons, la réfection du brise-lames situé sous l’actuel parking près de la jetée Ouest avec l’aménagement d’un accès nautique à la mer, des études sur le renouvellement du système de distribution de carburant.
Des investissements au budget général à hauteur de 2,93 M€ concernent les travaux de confortement des quais et des ouvrages fixes (estacades du pont Ango et de la jetée Ouest), les opérations de dévasage des portes des écluses Amiral Rolland et Duquesne, l’extension des locaux de la gendarmerie maritime, la réalisation d’un ponton pour le remorqueur, les études pour les aménagements urbains autour du port à sec et la rénovation du pont Colbert…
Pont Colbert. En effet, ce pont tournant faisant l’objet d’une inscription à l’inventaire supplémentaire des monuments historiques, des études sont engagées pour sa rénovation et déterminer les possibilités d’automatisation du mécanisme de manœuvre à eau douce et de centralisation des commandes, comme pour les autres outillages en service sur le port.
Jetée ouest. La jetée ouest, dégradée par la dernière tempête, est interdite au public. Le maire évoque le calendrier des réparations : « Il faudra compter deux mois, assure la direction du syndicat. J’ai également rappelé la nécessité de veiller à une amélioration de la propreté du site au quotidien. »

Tempête Egon : des dégâts au port

 

La tempête Egon a causé des dégâts au port la nuit dernière. Les plus graves semblent s’être produits au bassin de Paris ( cf. cette photo de www.lesinformationsdiepposes.fr) où au moins deux bateaux ont subi d’importantes avaries. Au bassin Ango, de nombreux bateaux ont été sécurisés tant par les agents du port fortement mobilisés, que par des plaisanciers venus vérifier ou doubler les amarres de leur propre bateau.

Le vent continue de souffler cet après-midi avec encore des rafales à plus de 75 km/h. En début de nuit dernière, la préfecture de Seine-Maritime avait relevé une rafale à 151 km/h.

tempete-bateaux-630x0